Daniel Dutuel, portrait d'un grand nom du football Francais.

23 décembre 2010 - 22:45

La génération de nos jours ne connait surement pas, le joueur qu'il était, pourtant il a porté les couleurs des plus grands club français , et faisait partie de l’équipe de Bordeaux lors de la grande épopée en coupe d’Europe en 1996.




Sa carrière en club


Arrivé dans l'élevage en batterie bourguignon au début des années 80, Daniel Dutuel mettra 7 ans à conquérir une place de titulaire, alors que ses copains de promo à la Raphaël Guerreiro mettront moins de temps. Au centre de formation, il se lie d'amitié avec Eric Cantona qui lui fera découvrir la vie et sortir un peu. car le Daniel Dutuel aurait pu être suisse. Passionné d'art, il admire Léo Ferré, son chanteur préféré : « C’est Eric qui me l’a fait découvrir. A l’époque du centre de formation nous étions très proches. Un jour il m’a dit d’écouter un peu ça et j’ai tout de suite accroché. Souvent je l’écoute quand je suis tout seul, je mets le disque à fond et ça me fait du bien. Il y a peu nous sommes allés le voir à Dijon, c’était sympa… J’aime bien sa façon de voir les choses et puis je le sens sincère, oui pour moi c’est quelqu’un de bien. » Après un premier match en pro, à Laval, ne 1987, il tardera à s'affirmer au plus haut niveau. ce n'est qu'à partir de 1990 qu'il s'imposera définitivement chez les Ducs de Bourgogne.

Élégant milieu de terrain, à la frappe sèche et droite, il forme en compagnie de Raphaël Guerreiro et Enzo Scifo le milieu à trois chargé d'alimenter les attaquants auxerrois. Avec ses cheveux propre, son physique fluet et sa sobriété, Dutuel est une sorte de Yann Lachuer avant l'heure, toujours dans le bon timing pour alimenter Pascal Vahirua ou Christophe Cocard. Avec Auxerre, il débute à chaque fois pour jouer le maintien et à chaque fois il joue l'Europe, comme en cette année 1993, aboutissement de sa carrière auxerroise. Les Bourguignons se font sortir cruellement aux penaltys face au Borussia Dortmund en demi-finale de C3. Ils avaient pourtant fait le plus dur en remontant le 0-2 du match aller. Au sommet de son art, il est aux portes de l'équipe de France, mais celles-ci se refermeront dès les espoir.

Après une formation réussie, à 26 ans, l'heure est venue pour les choix de carrière judicieux et là tout bascule. Courtisé par pas mal de club, Daniel fait un choix contre-nature en signant pour la volcanique Olympique de Marseille, dont les prémisses de l'affaire OM-VA annonce une éruption krakatoesque. A Marseille, les grands joueurs se sont barrés pour la plupart, sentant le vent tourner. Daniel espère y trouver la gloire... il ne trouvera que la D2, terminant second du championnat derrière l'ennemi parisien. De son passage à l'OM, il n'aura aucun regret : « les aléas de la vie d’un club, je pense que c’est ça aussi la beauté du football. Je n’ai aucun regret, je suis heureux. ».

Daniel quitte Marseille pour Bordeaux, où la génération dorée arrive à maturité : Bixente Lizarazu, Christophe Dugarry, Zinédine Zidane. Après une première saison moyenne, où les girondins ne se qualifient que pour l'Intertoto, suivra un saison toute autre. A la rue en championnat, les hommes de Rolland Courbis se font la cerise en Coupe de l'UEFA. En quart, après avoir été vaincu 2-0 à San Siro face au Milan AC, Bordeaux s'impose 3-0 à la maison et écrit une des plus grande page du foot français en Coupe d'Europe. Malheureusement la belle histoire s'achève en finale face au briseurs de rêves allemands du Bayern; Bordeaux perd la Coupe à Domicile, devant son public... Cette même saisonune anecdote reste dans les annales. Le samedi 4 février 1995, alors que Mont-de-Marsan est opposé aux Girondins de Bordeaux en 1/16 ème de finale de la Coupe de France, Dutuel décoche, à la 18 ème minute de jeu, une frappe qui longe le poteau extérieur du gardien montois, mais le ballon rentre dans les filets par un trou situé à l'arrière ! Le but est validé, et la contestation montoise sera refusée car non conforme. De plus, durant le long arrêt de jeu qui a suivi le "but", les arbitres qui ont passé les filets au peigne fin, n'y ont pas trouvé de trou.

Pour Danny le temps est venu de l'exil et c'est en Espagne, au Celta Vigo, qu'il pose ses valises. Les ennuis commencent avec quelques vilaines blessures qui l'empêchent de se réaliser. Sentant sa fin approcher, tel un vieux Chablis devenu aigre, il ne veux pas mourir et enchaîne les clubs pourris : Valladolid, puis Bellinzone en Suisse avant un retour au Racing Club de Paris, pour terminer son périple. Il avait toujours voulu voir la capitale.. comme pour l'équipe de France, il s'est arrêté à la banlieue.
Sa carrière en club

Arrivé dans l'élevage en batterie bourguignon au début des années 80, Daniel Dutuel mettra 7 ans à conquérir une place de titulaire, alors que ses copains de promo à la Raphaël Guerreiro mettront moins de temps. Au centre de formation, il se lie d'amitié avec Eric Cantona qui lui fera découvrir la vie et sortir un peu. car le Daniel Dutuel aurait pu être suisse. Passionné d'art, il admire Léo Ferré, son chanteur préféré : « C’est Eric qui me l’a fait découvrir. A l’époque du centre de formation nous étions très proches. Un jour il m’a dit d’écouter un peu ça et j’ai tout de suite accroché. Souvent je l’écoute quand je suis tout seul, je mets le disque à fond et ça me fait du bien. Il y a peu nous sommes allés le voir à Dijon, c’était sympa… J’aime bien sa façon de voir les choses et puis je le sens sincère, oui pour moi c’est quelqu’un de bien. » Après un premier match en pro, à Laval, ne 1987, il tardera à s'affirmer au plus haut niveau. ce n'est qu'à partir de 1990 qu'il s'imposera définitivement chez les Ducs de Bourgogne.

Élégant milieu de terrain, à la frappe sèche et droite, il forme en compagnie de Raphaël Guerreiro et Enzo Scifo le milieu à trois chargé d'alimenter les attaquants auxerrois. Avec ses cheveux propre, son physique fluet et sa sobriété, Dutuel est une sorte de Yann Lachuer avant l'heure, toujours dans le bon timing pour alimenter Pascal Vahirua ou Christophe Cocard. Avec Auxerre, il débute à chaque fois pour jouer le maintien et à chaque fois il joue l'Europe, comme en cette année 1993, aboutissement de sa carrière auxerroise. Les Bourguignons se font sortir cruellement aux penaltys face au Borussia Dortmund en demi-finale de C3. Ils avaient pourtant fait le plus dur en remontant le 0-2 du match aller. Au sommet de son art, il est aux portes de l'équipe de France, mais celles-ci se refermeront dès les espoir.

Après une formation réussie, à 26 ans, l'heure est venue pour les choix de carrière judicieux et là tout bascule. Courtisé par pas mal de club, Daniel fait un choix contre-nature en signant pour la volcanique Olympique de Marseille, dont les prémisses de l'affaire OM-VA annonce une éruption krakatoesque. A Marseille, les grands joueurs se sont barrés pour la plupart, sentant le vent tourner. Daniel espère y trouver la gloire... il ne trouvera que la D2, terminant second du championnat derrière l'ennemi parisien. De son passage à l'OM, il n'aura aucun regret : « les aléas de la vie d’un club, je pense que c’est ça aussi la beauté du football. Je n’ai aucun regret, je suis heureux. ».

Daniel quitte Marseille pour Bordeaux, où la génération dorée arrive à maturité : Bixente Lizarazu, Christophe Dugarry, Zinédine Zidane. Après une première saison moyenne, où les girondins ne se qualifient que pour l'Intertoto, suivra un saison toute autre. A la rue en championnat, les hommes de Rolland Courbis se font la cerise en Coupe de l'UEFA. En quart, après avoir été vaincu 2-0 à San Siro face au Milan AC, Bordeaux s'impose 3-0 à la maison et écrit une des plus grande page du foot français en Coupe d'Europe. Malheureusement la belle histoire s'achève en finale face au briseurs de rêves allemands du Bayern; Bordeaux perd la Coupe à Domicile, devant son public... Cette même saisonune anecdote reste dans les annales. Le samedi 4 février 1995, alors que Mont-de-Marsan est opposé aux Girondins de Bordeaux en 1/16 ème de finale de la Coupe de France, Dutuel décoche, à la 18 ème minute de jeu, une frappe qui longe le poteau extérieur du gardien montois, mais le ballon rentre dans les filets par un trou situé à l'arrière ! Le but est validé, et la contestation montoise sera refusée car non conforme. De plus, durant le long arrêt de jeu qui a suivi le "but", les arbitres qui ont passé les filets au peigne fin, n'y ont pas trouvé de trou.

Pour Danny le temps est venu de l'exil et c'est en Espagne, au Celta Vigo, qu'il pose ses valises. Les ennuis commencent avec quelques vilaines blessures qui l'empêchent de se réaliser. Sentant sa fin approcher, tel un vieux Chablis devenu aigre, il ne veux pas mourir et enchaîne les clubs pourris : Valladolid, puis Bellinzone en Suisse avant un retour au Racing Club de Paris, pour terminer son périple. Il avait toujours voulu voir la capitale.. comme pour l'équipe de France, il s'est arrêté à la banlieue.


INTERVIEW :



1- Daniel pourquoi avoir accepté de répondre a mes questions ?
Tout simplement parce que ça m'intéresse de partager ce que j'ai vécu et que tu me parais sympa.

2- Si vous aviez un seul mot pour vous décrire, lequel serait-ce ?
Evidemment, l'honnêteté
3- Avez-vous déjà regretté un choix de carrière ? Décrivez ce qui s’est passé et ce que vous avez fait ?
Regretter non il y a toujours du positif dans chaque situation on se construit et on se réalise par rapport à nos expériences
4- Que vous est-il arrivé dans votre carrière et que vous êtes le plus fier ?
Je suis fier de ce que j'ai fait et surtout j'ai toujours été en accord avec moi même
5- Quels traits de caractère chez un joueur qui vous ennuient le plus ? Quels sont ceux que vous appréciez le plus ?
J'aime surtout les joueurs qui ne sont pas formatés les créateurs les intuitifs Messi et  Ronaldhino.
6- Si je devais demander à l'un de vos anciens coachs quelle est votre plus grande force, que me répondrait-il ?
Je pense que celui ci repondrai, la générosité
7- Quelle est la chose que vous aimeriez faire maintenant ?
Vivre et profiter de ma vie à 300%
8- Qu'avez vous appris tout au londe de votre carriere ?
Qu'il est tres important de rester soi même et de savoir d'où l'on vient.
9- Selon vous, quelles sont les principales qualités que doivent avoir les joueurs de maintenant pour réussir ? Quels conseils leur donnerez vous pour qu'ils évoluent dans ces domaines ?
Avoir de grosses qualités techniques, de puissance et surtout être trés fort mentalement
10- Comment avez-vous pris la décision de stopper votre carrière ?
Je n'avais plus d'envie, plus de motivation
11- Si vous ne pouviez demander conseil qu’à un de vos anciens entraineurs lequel serait-ce ? Pourquoi ?
A slavo muslin : pourquoi n'es tu pas devenu entraîneur du réal madrid?
12- Parlez-moi de votre carrière de joueur ? En parlant de vos clubs et de vos entraineurs ?
...
13- A ce jour quel a été votre plus souvenir de joueur ?
Certainement les épopées européennes avec auxerre et bordeaux.
14- Avez vous gardez contact avec d'anciens coéquipiers ?
Oui surtout avec William Prunier et Vincent Guérin.
15-Parlez moi un peu de cette finale de la coupe de l'UEFA devenu Europa Cup en 1996 , d’ailleurs vous étiez le buteur Girondin si mes souvenirs sont bon ?
Cette année se fut une épopée extraordinaire
16- A l’époque qu'a t-il manquait aux Girondins pour vraiment rivaliser face a cette équipe Allemande ?
C'est clair qu'il nous a manqué de l'impact physique mais aussi de ne pas avoir marqué au match aller
17- Le Milan AC, une équipe qui faisait rêver...R.Baggio,M.Desailly,P.Viera,P.Maldini etc...vous perdez 2-0 a l'aller et au retour ...???
Nous avons disputé un match extraordinaire, toute la ville de Bordeaux etait derriére l'équipe, le stade ? une  ambiance de folie et pour finir , un  résultat extraordinaire face au grand Milan AC
18- Que feriez vous si aujourd’hui l'un de vos anciens club fait appel a vous pour vous occupez de la formation ou du recrutement ?
Disons que le terrain ne m'intéresse pas, par contretravaillerpour la cellule de recrutement pourquoi pas...

19- Mon club actuel est associé a l'association Gregory Lemarchal, et organise tout les ans une manifestation pour un joli tournoi de futsal, si aujourd’hui je vous proposerais de participer avec une équipe d'ancien l’accepterez vous et qui appellerez vous pour venir ?
Je dirais oui ! J'en parlerais aux anciens d'Auxerre ...
20-Êtes vous toujours dans le milieu du ballon rond ?
Plus ou moins, je suis assureur de joueur professionnel.
21- Avoir porter les couleurs des plus grands clubs français doit-être une fierté je suppose mais quel est celui dont vous garderez votre meilleur souvenir ? L'AJA car c'est votre club formateur, L'OM car ça reste Marseille, Bordeaux puisque vous avez fait un parcours exceptionnel en coupe d’Europe ou bien les aventures a l’étranger comme au Celtal Vigo ?
Toutes les etapes que j'ai traversé ont été enrichissante ...
22- Un petit pronostic , qui sera champion de France ?
Lyon, plus solide
23- Un petit avis sur ce qui c'est passé en Afrique du Sud ?
Ca reflete bien  l'image du football,l'image de la société,la perte des valeurs, du respect, tout est basé sur l'argent !!! Les joueurs ont pris le pouvoir sur les institutions les clubs et c'est bien dommage ...
24-Une dernière chose, pouvez vous laisser un message a tout les jeunes joueurs de l'AD Longlaville , et leur donner peu être une ligne de conduite a avoir ??
Qu'ils restent eux memes, qu'ils s'amusent, qu'ils s'eclatent ...qu'ils prennent du plaisir en fait ..
25- Y-a-t-il une question que je ne vous ai pas posée et que j’aurais dû vous poser ?
Non, du tout , se fut un tres bon questionnaire.

Carrière

    1982-1993 : : France AJ Auxerre
    1993-1994 : : France Olympique de Marseille
    1994-1996 : : France Girondins de Bordeaux
    1996-1998 : : Espagne Celta Vigo
    1998-1999 : : Espagne Real Valladolid
    1999-2000 : : Suisse AC Bellinzone
    2000-2001 : : France RC Paris

Palmarès

    Vainqueur de la Coupe Gambardella : 1986 (AJ Auxerre).
    Finaliste de la Coupe UEFA : 1996 (Bordeaux).


Anecdote

    Le samedi 4 février 1995, alors que Mont-de-Marsan est opposé aux Girondins de Bordeaux en 1/16 ème de finale de la Coupe de France, Dutuel décoche, à la 18 ème minute de jeu, une frappe qui longe le poteau extérieur du gardien montois, mais le ballon rentre dans les filets par un trou situé à l'arrière ! Le but est validé, et la contestation montoise sera refusée car non conforme. De plus, durant le long arrêt de jeu qui a suivi le "but", les arbitres qui ont passé les filets au peigne fin, n'y ont pas trouvé de trou.

    Il est le seul buteur girondin de la finale de la Coupe UEFA 1995-1996 face au Bayern Munich.

Que devient-il ?

Après avoir raccroché les crampons, Daniel se pose beaucoup de question : « C’est difficile de commencer une nouvelle carrière à 35 ans. ». Très attaché à son passé dans un club de bouseux, il s'oriente vers les métiers de la terre. Il s'oriente vers une formation d'horticulteur : « J’étais attiré par la terre. Je voulais faire une formation agricole, une soif d’apprendre quelque chose »; On se souvient de lui, lors d'une interview, les cheveux mi-long, bien loin de son passé de joueur émettre le souhait d'émigrer à Katmandou : « En fait j’ai fini par passer trois mois au Tibet »; comme tout footballeur qui n'a pas eu de jeunesse, Daniel fait sa crise d'adolescence à la trentaine bien tassée.

Aujourd'hui, il est rentré dans le rang. Il vit à Vigo et est à la tête d'une société d'assurance de jambes de joueur (Henner Sport). En collaboration avec Didier Loiseau, ancienne doublure de Joël Bats à Auxerre, il assure plus de 300 joueurs, soit 600 chevilles... Malheureusement, ses comparses de l'époque, Eric Di Meco et Patrick Colleter n'exercent plus sur les terrains comme apporteurs d'affaire...


Commentaires

Nouvelle page plus de 4 ans
fc metz plus de 4 ans
couscous et 2 autres : nouvelles photos plus de 4 ans
joboy1980 a commenté pere noel de l adl plus de 4 ans
pere noel de l adl : nouvelles photos plus de 4 ans
match amical : nouvelles photos plus de 4 ans
adl A - SENIORS 1 D / BRIEY et adl A - SENIORS 1 D / lexy : résumés des matchs plus de 4 ans
adl A - SENIORS 1 D / BRIEY plus de 4 ans
saint nicolas plus de 4 ans
Nouvelle page plus de 4 ans
deuil plus de 4 ans
couscous et belote plus de 4 ans
Nouvelle page plus de 4 ans
adl A - SENIORS 1 D / lexy plus de 4 ans
saint jean les longuyon / adl B - SENIORS 2 D et adl A - SENIORS 1 D / saint-jean-les-longuyon : résumés des matchs plus de 4 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Supporter